« Personne ne sait encore si tout ne vit que pour mourir ou ne meurt que pour renaître. »

   
 

- Marguerite Yourcenar

 
   

Site d'échange, de références et d'entraide, par et pour les victimes d'actes criminels et leurs proches.

 
                 
  ACCUEIL JUSTICE PSYCHO RESSOURCES IVAC MISSION PRESSE ET
MÉDIAS
UNISSONS-
NOUS !
TÉMOIGNAGES  
         
 

Victimes d'actes criminels

  Pour vous aider à passer à travers cette période   Projet de loi C-32  
       
 

Pour mieux comprendre la procédure judiciaire et les peines

Nous vous invitions à consulter ce document, créé par le Directeur des poursuites criminelles et pénales, qui explique bien les étapes du processus.

S'il est une chose importante à comprendre au niveau du processus judiciaire, parce que le traitement réservé aux victimes par le Cour peut être un choc lorsque l'on ne s'y attend pas, c'est que la victime est actuellement considérée comme un simple témoin. Le terme "Procureur de la Couronne" annonce bien ses fonctions : il s'agit de l'avocat de la Reine. Autrement dit, il défend les intérêts de la société, pas seulement les vôtres, ce n'est pas votre avocat.

"Vous avez été victime d’un crime et vous avez fait appel à la police. Après avoir mené une enquête et retracé un suspect, le policier a soumis son rapport à un procureur aux poursuites criminelles et pénales. Ayant jugé la preuve suffisante, ce dernier a déterminé le type d’accusation à porter devant la cour, et il assumera la conduite du dossier jusqu’à la fin des procédures."

[Lire la suite sur le site de Justice Québec]

Les libérations conditionnelles

Les victimes ont des droits
Extrait de La Commission des libertés conditionnelles

La victime d’un acte criminel peut soumettre des représentations écrites qui sont prises en compte lors de l’évaluation du dossier de la personne contrevenante.

Une victime peut également faire une demande d’obtention de renseignements concernant la mise en liberté sous condition de la personne contrevenante qui lui a porté préjudice.

[Lire la suite sur la Comission des libérations conditionnelles]
 

 

Aide psychologique

Il ne faut pas sous-estimer l'impact que peut avoir un acte criminel sur un trajectoire de vie. Certaines personnes peuvent n'avoir que des symptômes transitoires, alors que d'autres peuvent développer un trouble de stress post-traumatique. Dans certains cas, consulter rapidement peut permettre à une personne ayant vécu un traumatisme d'acquérir les outils nécessaires pour éviter de développer un TSPT.

[Consulter la page psychologie]

Les CAVAC sont là pour vous aider !
Extrait de CAVAQ

Les centres d'aide aux victimes d'actes criminels, les CAVAC, sont là pour vous aider à en surmonter les conséquences psychiques, psychologiques et sociales. N'hésitez pas à les contacter, leurs services professionnels sont gratuits et confidentiels.

[Consulter le site Web des CAVAC]

IVAC - Indemnisation aux victimes d'actes criminels

  Consulter notre dossier IVAC pour vous simplifier la vie, connaître vos droits et éviter d'éventuels problèmes !

Extrait de IVAC

[...] Les indemnités et services offerts aux prestataires comprennent l’assistance médicale, les indemnités pour incapacité totale temporaire et pour incapacité permanente, les indemnités de décès ainsi que les services de réadaptation.

[Lire la suite sur l'IVAC]

Autres liens utiles

Loi sur l'indemnisation des victimes d'actes criminels
Manuel des politiques IVAC
Loi sur la justice administrative - Québec

 

 

La Charte canadienne des droits des victimes

«Le nouveau projet de loi déposé devant le Parlement vise à garantir que les victimes sont au cœur de notre système judiciaire et qu'elles ont le droit d'être informées, d'être protégées, de participer et d'obtenir un dédommagement.»

Stephen Harper
Premier ministre du Canada

Ce projet de loi qui devrait être adopté ce printemps, vise entre autres, à donner une place aux victimes dans le processus judiciaire.

Consulter le projet de loi C-32

Une charte des droits des victimes
3 avril 2014 - Le gouvernement Harper profite de sa nouvelle charte des victimes pour apporter un changement majeur aux lois criminelles : permettre le témoignage contre les conjoints dans tous les cas, une mesure qui soulève certaines inquiétudes.
Lire la nouvelle sur Radio-Canada

   

Le gouvernement Harper présente sa Charte des victimes
3 avril 2014 - La nouvelle Charte canadienne des droits des victimes, présentée hier par le gouvernement fédéral, a été bien reçue par des experts, groupes de pression et partis de l'opposition.
Lire la nouvelle sur La Presse

   

Puisqu'il faut se lever avec Paul Arcand
4 avril 2014 - Le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu et l'avocate criminaliste Danièle Roy; une Charte des droits des victimes pour mieux protéger les victimes d'actes criminels (15:40)
Écouter l'entrevue

   
 
  Accueil    

 

  Forum | Contactez-nous !